chargement...
Menu

édition

Testi mori, photographie d’une sociétéÉdition A. Piazzola (25€)

Testi Mori Photographie d’une société. A travers le portrait – photo+texte – d’une quarantaine d’insulaires toutes générations confondues, et de quelques thèmes et figures historiques, se déploie l’ambition de portraiturer la société corse. D’une écriture libre, l’auteur s’y attache à travers le prisme de quinze ans d’expérience de vie et d’évolution en Corse, où les personnes auxquelles se noue son destin, lui permettent d’y prendre place et sont l’illustration de l’ouverture et de la diversité de la population insulaire. Des aventures personnelles qui croisent celle d’un nouveau venu. «En France j’étouffe, ici, sur l’île de Beauté, il y a des problèmes mais il semble possible de s’impliquer pour faire bouger les lignes – il y a une humanité palpable, une échelle humaine et cosmique à la fois qui est la véritable richesse de cette îlot Pas-que-beau». La Corse est une île qu’on montre du doigt. Mais à la regarder de plus près, c’est elle qui montre de son doigt cap corsin la France, pointé vers l’anus niçois en serait-elle un étron délaissé ? 230 ans que l’Etat la laisse mariner dans sa merde. Et qu’elle tire la chasse d’eau pour la voir couler. Combien de temps encore allons-nous jouer aux petits hommes noirs la tête ceinte d’un rouleau de PQ blanc ? Que l’île est un grand Castelluccio ? Qu’il n’y a rien à y comprendre. La politique du fatalisme. Des îles comme autant d’illusions. Un roman anthropométrique – de l’île, de ses habitants, sur un fil rouge autobiographique d’un Persù où à travers quelques mots clefs et quelques mots-valises, loin de faire (ses) bagages, se dégage un attachement profond à la Corse – quitte à se battre pour cette appartenance élective.
photographies de J. Maton, textes de H. FJ Rolland

laisser un commentaire